Qu’est que le Complément d’agent dans une phrase à la voix passive ?

Share Button

complément d'agentSelon vous, qu’est que le Complément d’agent dans une phrase à la voix passive ? Voilà une belle question de grammaire 🙂 N’ayez pas peur 🙂 La grammaire n’est qu’une sorte de jeu de société où l’on bouge des lettres et des mots pour construire des phrases 🙂

Pour bien comprendre la notion de Voix passive, lisez notre texte intitulé Voix active ou Voix passive ?

Bon… Qu’est que le Complément d’agent dans une phrase à la voix passive ?

Observez ce schéma…

Voix active ou Voix passive

 

Alors… Que constatez-vous ?

Vous avez sans doute remarqué que le Complément d’objet direct de la phrase à la voix active devient le Sujet de la phrase à la voix passive.

On constate également que le Sujet de la phrase à la voix active devient un Complément d’agent dans la phrase à la voix passive et il est introduit par la préposition PAR (cela veut dire que le Complément d’agent est placé après la préposition PAR).

Dans notre texte Voix active ou Voix passive ? nous rappelons que pour savoir si une phrase est à la voix active ou à la voix passive, on doit, entre autres, vérifier si le sujet fait l’action exprimée par le verbe.

 

Du coup, qu’est que le Complément d’agent dans une phrase à la voix passive ?

Vous l’avez probablement compris, le Complément d’agent est l’élément qui indique QUI fait l’action dans une phrase à la Voix passive :

La grenouille est mangée par Marie Bouboune.

Ici, on constate que c’est Marie Bouboune qui fait l’action (c’est elle qui mange). Marie Bouboune est donc le Complément d’agent qui est placé après la préposition PAR.

Attention ! Le Complément d’agent peut aussi être introduit par la préposition DE :

Les coups de poings de Marie Bouboune sont détestés DE toutes les filles = PAR toutes les filles.

Enfin, sachez qu’une phrase à la Voix passive peut ne pas comporter de Complément d’agent. La personne qui formule la phrase peut n’est pas préciser qui fait l’action (parce qu’elle ne sait pas, parce qu’elle ne souhaite pas le dire, parce que c’est évident…) :

– La grenouille a été torturée plusieurs fois.

Ici, on ne sait pas qui a fait l’action. Du coup, à la voix active, il faut utiliser le pronom ON :

– On a torturé la grenouille plusieurs fois.

Voilà tout ! 🙂

Share Button