Quels étaient les rapports entre les seigneurs et les paysans au Moyen âge ?

Share Button

Quels étaient les rapports entre les seigneurs et les paysans au Moyen âge ?D’après vous, quels étaient les rapports entre les seigneurs et les paysans au Moyen âge ? Comme d’habitude, l’oubli règne sur votre cerveau 🙂

Bon… Quels étaient les rapports entre les seigneurs et les paysans au Moyen âge ?

Au Moyen âge, en occident, la société était divisée entre :

Les clercs (les religieux) ;

Les nobles (les laïcs, ceux qui combattaient et qui étaient membres de l’aristocratie) ;

Les paysans et les artisans (ceux qui travaillaient).

Les seigneurs étaient soit des religieux soit des laïcs. Ils possédaient toutes les terres et étaient donc en position de force. Du coup, ils demandaient des contreparties aux personnes souhaitant vivre et travailler sur leurs terres et bénéficier de leur protection.

Voilà comment les seigneurs ont profité pour avoir une emprise sur les paysans qui, eux, n’avaient pas de terre et en avaient besoin pour vivre et travailler.

Les paysans avaient une vie très difficile. Pour vivre dans une Seigneurie et obtenir une terre pour cultiver, les paysans devaient devenir des serfs (des paysans non libres appartenant à un seigneur) et se soumettre aux exigences d’un seigneur. Les seigneurs leur demandaient :

Le Champart (un impôt en nature : les paysans donnaient au seigneur une partie de leurs récoltes et des productions agricoles) ;

Le Cens (un impôt en argent) ;

Les Banalités (une taxe pour utiliser le four à pain, le moulin à farine et le pressoir à raisin ou à olive du seigneur. Les paysans n’avaient pas le droit de posséder ces outils. Ils étaient obligés d’utiliser les outils mis à disposition par le seigneur) ;

La Corvée (des travaux non payés et obligatoires que les paysans devaient effectuer dans la Réserve. Il s’agissait des travaux agricoles ou d’entretien des bâtiments, des routes, des ponts…) ;

La Taille seigneuriale (taxe que les paysans payaient en échange de la protection du seigneur. Les paysans louaient des terres au seigneur mais ils n’étaient pas capables de les protéger des attaques d’une autre Seigneurie ou d’envahisseurs. En cas de danger, les paysans pouvaient se réfugier dans la cour du château-fort ou derrière les murs de l’abbaye).

Enfin, retenez également que les serfs et leurs descendants étant la propriété privée d’un seigneur, ils étaient en réalité des esclaves. Ils pouvaient être vendus à une autre seigneurie et ne pouvaient rien faire sans l’accord du seigneur. Pour se marier en dehors de la seigneurie, ils devaient, par exemple, verser une taxe, appelée le formariage. Quand même… 🙁

Voilà tout ! 🙂

Share Button