Quels étaient les facteurs d’unité dans l’Empire musulman ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Quels étaient les facteurs d’unité dans l’Empire musulman ?Selon vous, quels étaient les facteurs d’unité dans l’Empire musulman ? Eh oui, vous donnez votre langue, votre tête, votre corps au chat 🙂

Pour bien comprendre les facteurs d’unité dans l’Empire musulman, vous devez savoir ce qu’est un empire. Pour rappel, un empire est un ensemble de territoires placés sous l’autorité d’un seul souverain, appelé Empereur.

Un empire est donc constitué de plusieurs territoires mais il n’y a pas UN souverain (un Roi, par exemple) pour chaque territoire. Tous les territoires sont dirigés par une seule personne (l’Empereur) et celui-ci peut désigner des personnes pour le représenter dans chaque territoire placé sous son autorité.

Par ailleurs, pour bien comprendre les facteurs d’unité dans l’Empire musulman, vous devez savoir que contrairement aux autres empires du Moyen âge, l’Empire musulman était un empire divisé. Pour comprendre les raisons de cette division, lisez notre texte intitulé Pourquoi l’Empire musulman était-il divisé ?

Cependant, bien que les Musulmans étaient profondément divisés par rapport au choix du successeur du Prophète Mahomet et que cette division ait provoqué la division de l’Empire musulman, on pouvait observer des éléments communs à tous les territoires musulmans 🙂

 

Bon… Quels étaient les facteurs d’unité dans l’Empire musulman ?

Retenez donc que les facteurs d’unité dans l’Empire musulman étaient :

– La religion

Les Musulmans sont des monothéistes. Allah est le Dieu unique des Musulmans. Qu’ils soient Sunnites ou Chiites, tous les Musulmans se regroupent autour d’Allah. La religion est donc le premier élément/facteur d’unité dans l’Empire musulman.

– La langue arabe

L’arabe est la langue de l’administration dans l’Empire musulman. L’arabe est parlé dans tous les territoires de l’Empire musulman et grâce à la forte activité commerciale, culturel et scientifique des Musulmans, l’arabe était parlé au-delà des frontières de l’empire (à titre d’exemple, le Roi de Sicile, Guillaume II, parlait et écrivait parfaitement l’arabe).

– Le paysage urbain

Toutes les villes musulmanes étaient construites à partir d’un plan concentrique. Cela veut dire qu’elles avaient un centre et autour de l’élément central, on construisait les différents secteurs de la ville.

Dans ce sens, au centre des villes musulmanes il y avait la Mosquée (lieu de prière mais aussi lieu d’enseignement et tribunal). Autour de la Mosquée on retrouvait les souks (marchés), au tour des souks il y avait les maisons construites à l’intérieur d’une cour où les quartiers étaient organisés par ethnie.

Ainsi, dans les territoires de l’Empire musulman, les paysages urbains se ressemblaient fortement et ils étaient reconnus par les Minarets. Notez qu’un Minaret est une tour dont le but est d’indiquer l’emplacement de la mosquée et d’offrir au Muezzin un point élevé pour appeler les fidèles aux cinq prières quotidiennes.

 

Enfin, retenez que de nos jours, les facteurs d’unité dans l’Empire musulman sont encore les éléments communs entre bon nombre de pays musulmans.

Voilà tout ! 🙂

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Débétisez-vous plus :-)

C’est quoi un paronyme ?
Français

C’est quoi un paronyme ?

D’après vous, c’est quoi un paronyme ? Si vous avez fait des petites siestes pendant vos cours de français au Collège, la notion de paronyme

Abonnez-vous à nos textes

Inscription gratuite. Vos données ne seront utilisées que pour vous informer de la sortie de nouveaux textes ou d'évènements en lien avec Débétiseur.