Pourquoi met-on un genou à terre dans les manifestations contre le racisme ?

Share Button

genou à terreDe nos jours, on met un genou à terre pour contester le racisme et les violences policières. Voilà un geste que tout le monde connait mais tout le monde ne sait pas pourquoi met-on un genou à terre et non pas un bras pour dénoncer le racisme 🙂

Comme vous le savez, des millions de personnes à travers le monde ont mis un genou à terre pour s’indigner de la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans décédé le 25 mai 2020 à Minneapolis, asphyxié par le genou d’un policier blanc. Ce policier avait posé son genou sur le cou de George Floyd pendant 8 minutes et 46 secondes alors que Floyd lui avait dit à plusieurs reprises qu’il ne pouvait plus respirer 🙁

Suite au décès de Floyd, des manifestations ont éclaté aux Etats-unis et dans d’autres pays. Et ces manifestations ont été caractérisées par un geste bien connu ces dernières années, à savoir, mettre un genou à terre.

Du coup, pourquoi met-on un genou à terre dans les manifestations contre le racisme ?

Sachez que ce geste a été rendu célèbre en 2016 par le jouer de Football américain Colin Kaepernick.

En effet, lors de l’ouverture d’un match officiel, pendant l’hymne national américain, au lieu de rester debout la main sur le cœur, Kaepernick pose un genou à terre pour dénoncer les violences policières contre les Noirs. Victime lui-même de racisme parce que noir de peau et suite à la morte de Freddie Gray (un jeune Afro-Américain mort dans un fourgon de police à Baltimore), Kaerpernick avait déclaré : “Je ne vais pas me lever pour démontrer ma fierté envers le drapeau d’un pays qui opprime les Noirs”.

Et pourquoi Colin Kaerpernick a mis un genou à terre et non pas un bras ?

En fait, lors d’un échange avec un ancien soldat américain, Kaerpernick apprend que les soldats ont l’habitude de s’agenouiller devant les tombes de leurs camarades morts au combat.

Par ailleurs, Colin Kaerpernick sait également que poser un genou à terre a été le geste effectué en mars 1965 à Salma (Alabama) par le célèbre Pasteur afro-américain Martin Luther King pour manifester pacifiquement pour les droits civiques des Afro-Américains.

Notez, enfin, que dans les années 1960, lors des Marches pour le droit de vote des Afro-Américains, avec ses camarades, Martin Luther King avait donc pris l’habitude de mettre un genou à terre pour demander des droits civiques pour les Noirs pendant une prière. C’était pour lui un symbole de la non-violence et une façon de prendre à témoin les Blancs de sa soumission en tant que Noir.

Voilà tout ! Mettez un genou à terre 🙂

Share Button