Précédent
Suivant

La démocratie athénienne : quel était son fonctionnement ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Eh oui, la démocratie athénienne : quel était son fonctionnement ? Voilà une question intéressante 🙂 Si vous ne savez pas grand-chose à ce sujet, ce merveilleux texte 🙂 est pour vous 🙂

Sachez, tout d’abord, que le terme démocratie vient des mots grecs dêmos (le peuple) et krátos (le pouvoir). Démocratie signifie donc le pouvoir au peuple.

Le terme démocratie nait à Athènes en 510 avant J.-C. pour désigner le régime politique que les Athéniens ont inventé après le renversement des tyrans qui géraient Athènes.

En effet, à cette époque, Athènes était une tyrannie où le pouvoir était associé à la richesse. Le peuple n’était pas associé à la prise de décisions.

Du coup, Clisthène, un aristocrate réformateur, décide de s’opposer aux tyrans et réforme le régime athénien. En mettant le pouvoir de décision entre les mains du peuple, Clisthène invente la démocratie. Voilà pourquoi Clisthène est considéré comme l’inventeur de la première démocratie au monde.

 

Bon… Regardons de plus près la démocratie athénienne : quel était son fonctionnement ?

Nous venons de voir que la démocratie athénienne est le régime politique inventé et mis en place dans la cité d’Athènes durant l’Antiquité. La démocratie athénienne est donc l’ancêtre des démocraties modernes.

Ainsi, au 5ème et au 4ème siècles avant J.-C., Athènes se distingue d’autres cités. Athènes est une démocratie où les citoyens siègent dans des institutions, participent à la vie politique, administrative et judiciaire de la cité.

 

Quelles sont les institutions athéniennes ?

La démocratie athénienne est basée sur l’isonomie : tous les citoyens sont égaux devant la loi et ont les mêmes droits. Le débat est au centre de la vie politique athénienne et il a lieu dans l’Agora (lieu de rassemblement où siègent les principales institutions).

Dans la cité d’Athènes, quatre assemblées de citoyens se partagent les pouvoirs :

1- La Boulè : elle prépare les lois. C’est le Conseil du peuple. Il est composé de 500 citoyens (Bouleutes) tirés au sort et qu’y siègent pendant 1 an.

2- L’Ecclésia : c’est l’Assemblée du peuple. Elle vote les lois, le budget, les déclarations de guerre, l’ostracisme (exclusion des citoyens y compris des Magistrats qui ne respectent pas les règles démocratiques) et tire au sort les citoyens pour la Boulè, l’Héliée et les Magistratures.

Les 40 000 citoyens d’Athènes ont le droit de participer à l’Ecclésia où ils votent les lois à main levée et élisent les Magistrats (les stratèges).

3- L’Héliée : elle rend la justice. C’est le Tribunal du peuple. Il est composé de 6000 citoyens (Héliastes) tirés au sort et qu’y siègent pendant 1 an.

4- Les Magistratures : ce sont les dirigeants politiques. C’est une assemblée composée de 700 citoyens tirés au sort pour y siéger pendant 1 an. Parmi eux, on retrouve 10 Stratèges (directement élus par le peuple) chargés d’administrer la cité et de diriger l’armée.

 

Quelles sont les limites de la démocratie athénienne ?

La démocratie athénienne a le mérite de mettre le pouvoir entre les mains du peuple et de pratiquer l’ostracisme pour protéger la démocratie.

Toutefois, elle présente des limites :

– Au 5ème siècle avant J.-C., Athènes compte une population de 240 000 personnes mais seulement 40 000 sont considérés comme citoyens.

En effet, dans les réformes proposées par le grand stratège et orateur Périclès, seuls les hommes majeurs nés à Athènes de parents athéniens sont des citoyens de la cité. Ils ont des droits politiques (participation aux assemblées) et économiques (ils ne payent pas d’impôts et peuvent posséder une terre).

Les femmes athéniennes sont considérées comme citoyennes mais n’ont pas accès aux assemblées. Elles jouent un rôle important dans la transmission de la citoyenneté mais leur rôle est essentiellement domestique.

– Les métèques (les étrangers) et les esclaves ne sont pas considérés comme citoyens.

– A l’Ecclésia, le vote n’est pas secret.

Les citoyens sont très sensibles aux grands orateurs (Magistrats qui s’expriment aisément). Parmi eux, il y a des démagogues qui n’hésitent pas à flatter le peuple pour être élus. Ainsi, Périclès a su se faire réélire 10 fois 🙂

 

Enfin, retenez que malgré les réformes de Clisthène, les citoyens riches se faisaient élire plusieurs fois 🙂

Voilà tout ! 🙂

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Précédent
Suivant

Débétisez-vous plus :-)

Français

EN FACE ou DEVANT ?

Eh oui, EN FACE ou DEVANT ? Voilà deux prépositions de lieu qui ne sont pas toujours très simples à utiliser. Comme vous pouvez l’imaginer, la

Français

Quatre ou Quatres ?

Selon vous, doit-on écrire Quatre ou Quatres ? Avouez que c’est une bonne question 🙂 Doit-on écrire Les quatre voleurs ou Les quatres voleurs ? D’ailleurs,

C’est quoi le Bas Moyen âge ?
Histoire

C’est quoi le Bas Moyen âge ?

D’après vous, c’est quoi le Bas Moyen âge ? Détrompez-vous, ce n’est pas un « petit Moyen âge » 🙂 Et pour information, il existe

Ça ou Sa ?
Français

Ça ou Sa ?

Eh oui, Ça ou Sa ? Voilà une question intéressante 🙂 Tout d’abord, il faut préciser que les deux mots sont écrits correctement. Cependant, quand

Abonnez-vous à nos textes

Inscription gratuite. Vos données sont utilisées uniquement pour vous envoyer un e-mail chaque vendredi à 20h annonçant la publication de nouveaux textes.