Précédent
Suivant

Des mensonges, j’en ai racontés beaucoup ou Des mensonges, j’en ai raconté beaucoup ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Des mensonges, j’en ai racontés beaucoup ou Des mensonges, j’en ai raconté beaucoup ?Selon vous, doit-on écrire Des mensonges, j’en ai racontés beaucoup ou Des mensonges, j’en ai raconté beaucoup ? Le participe passé s’accorde-t-il avec le pronom personnel EN ?

Voilà une question d’orthographe qui devrait intéresser les menteuses et les menteurs 🙂 Lorsque le pronom personnel EN est placé avant un participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir, doit-on l’accorder au participe passé ?

 

Bon… Des mensonges, j’en ai racontés beaucoup ou Des mensonges, j’en ai raconté beaucoup ?

Observez ces phrases…

– Des femmes, David Lemoche en a dragué.

– Des BD, Maxime Lecochon en a volé.

– Des livres, Mohamed Embrouille en a lu beaucoup.

 

Alors… Que constatez-vous ?

Vous avez certainement remarqué que dans les phrases ci-dessus, le participe passé reste invariable. Il n’est jamais accordé avec le complément d’objet direct. Selon vous, les trois phrases ci-dessus sont-elles grammaticalement correctes ?

Si vous n’avez pas fait de siestes pendant vos cours de français en Primaire, vous avez appris la règle pour accorder le participé passé conjugué avec l’auxiliaire avoir 🙂

Pour rappel, la règle est la suivante : le participe passé s’accorde en genre (féminin ou masculin) et en nombre (singulier ou pluriel) avec le complément d’objet direct SI celui-ci est placé avant le verbe :

Le mensonge que j’ai raconté.

Les mensonges que j’ai racontés.

 

Du coup, doit-on écrire Des mensonges, j’en ai racontés beaucoup ou Des mensonges, j’en ai raconté beaucoup ?

La phrase correcte est Des mensonges, j’en ai raconté beaucoup 🙂

Eh oui, la règle rappelée ci-dessus ne s’applique pas ici. Pourquoi ?

En effet, lorsque le pronom personnel EN est placé devant le participe passé, il devient complément d’objet direct. Et étant donné que le pronom personnel EN est neutre, le participe passé ne s’accorde pas :

– Des femmes, David Lemoche en a dragué.

Ici, on voit que le pronom personnel EN est placé devant le participe passé « dragué ». De ce fait, le complément d’objet direct de la phrase est le pronom personnel EN.

Bien que le pronom personnel EN renvoie à « des femmes », il reste grammaticalement neutre et sans incidence sur le participe passé.

Retenez donc que le participe passé ne doit pas s’accorder (il doit rester invariable) s’il est précédé du pronom personnel EN.

 

Enfin, comme vous le savez, la langue française est la reine des exceptions 🙂 Dans ce sens, sachez que si un adverbe de quantité (peu, beaucoup, trop, moins, plus, autant, combien…) est placé devant le pronom personnel EN, le participe passé s’accorde :

– Des femmes, combien en a-t-il draguées ?

Voilà tout ! 🙂

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Précédent
Suivant

Ecoutez gratuitement des livres audios pendant 1 mois et sans engagement ! Plus de 400 000 livres disponibles (romans, bien-être, indépendance financière, life style, biographies...)

Audible

Débétisez-vous plus :-)

C'est quoi une Monarchie absolue ?
Histoire

Qu’est-ce qu’une Monarchie absolue ?

D’après vous, qu’est-ce qu’une Monarchie absolue ? Bien que vous n’ayez pas un niveau exceptionnel en Histoire 🙂 vous avez certainement des éléments de réponse

Abonnez-vous à nos textes

Inscription gratuite. Vos données sont utilisées uniquement pour vous envoyer un e-mail chaque vendredi à 20h annonçant la publication de nouveaux textes.