Comment était la ville de l’Occident au Moyen Âge ?

Share Button

Comment était la ville de l’Occident au Moyen Âge ?D’après vous, comment était la ville de l’Occident au Moyen Âge ? D’accord… Vous n’en avez aucune idée 🙂

Sachez, avant tout, que la ville de l’Occident au Moyen Âge était très différente de la campagne, marquée par les maisons rudimentaires en bois et en terre construites par des paysans 🙁

Bon… Comment était la ville de l’Occident au Moyen Âge ?

Les invasions barbares (à partir du 4ème siècle), puis les guerres entre seigneurs ont causé des destructions importantes dans les cités gallo-romaines.

Entre le 11ème et le 12ème siècles, la population d’Europe Occidentale augmente de manière considérable.

Cette augmentation de la population favorise une renaissance urbaine caractérisée par la construction de villes nouvelles et de bourgs fortifiés (des villages de taille importante) à côté des vieilles cités gallo-romaines.

Les villes et les bourgs étaient construits autour des abbayes (des grands monastère) ou à côté des châteaux-forts. Ainsi, on retrouvait des ensembles urbains composés par le château du seigneur, la cité de l’évêque et le bourg des marchands.

A cette époque, la ville attire de plus en plus de populations et plus particulièrement les bourgeois (habitants des bourgs qui n’étaient ni nobles, ni clercs, ni paysans mais qui disposaient des revenus importants grâce au commerce).

Comme les paysans, les bourgeois vivaient sous l’autorité d’un seigneur. Mais les bourgeois voulaient être libres et payer moins d’impôts.

A la fin du 11ème siècle, on assiste à une période de prospérité économique pendant laquelle, les bourgeois étaient nombreux et très riches. Ainsi, dans chaque ville, ils s’organisent en corporation et demandent au seigneur d’établir des chartes de franchise. La charte de franchise était un contrat écrit qui déterminait les obligations et les droits de chacun par rapport à des libertés économiques et civiles.

Du coup, les chartes de franchises sont venues symboliser l’affranchissement des villes. Ces chartes n’accordaient quasiment pas de libertés politiques aux habitants des villes mais elles accordaient aux bourgeois des libertés civiles et économiques, notamment des réductions d’impôts 🙂 et des garanties contre les pouvoirs de l’officier du seigneur.

Enfin, notez que les chartes de franchise ont souvent été obtenues par la force et la violence 🙁

Voilà tout 🙂

Share Button