C’est quoi le Grand commerce au Moyen âge ?

Share Button

C’est quoi le Grand commerce au Moyen âge ?Selon vous, c’est quoi le Grand commerce au Moyen âge ? Détrompez-vous, ce n’est pas un grand magasin Leclerc inauguré au 11ème siècle 🙂

Pour rappel, dès le 6ème siècle, des échanges commerciaux ont eu lieu entre les Empire carolingien, byzantin et musulman en Méditerranée. Cependant, ces échanges commerciaux étaient souvent stoppés par des conflits ou par l’insécurité observée sur les routes d’acheminement des marchandises.

Entre le 11ème et le 15ème siècles, en Occident, le commerce connait un essor important facilité par :

– Les croisades (les trajets d’un continent à l’autre favorisaient des échanges commerciaux) ;

– La construction et le développement de villes nouvelles ;

– L’enrichissement exponentiel des bourgeois ;

– L’amélioration des moyens de transports ;

– La sécurisation des routes par les seigneurs ;

– La monnaie frappée en argent et en or pour les échanges de montant importants ;

– La création de Guildes ou Hanses (des associations de marchands d’une même ville ou région dont l’objectif était de défendre leurs intérêts en dehors de leurs territoires).

– L’utilisation de la Lettre de change (une lettre qui permettait à l’acheteur de payer plus tard).

Tous ces facteurs ont permis au Grand commerce de renaître et de se développer du Moyen âge.

Bon… C’est quoi le Grand commerce au Moyen âge ?

Vous l’avez probablement compris, le Grand commerce désigne les échanges commerciaux effectués dans une ville commerciale entre marchands venus de différentes régions du monde.

Le Grand commerce est donc un commerce lointain basé sur l’échange et la circulation de marchandises venues de différentes régions du monde dans les grandes villes commerciales du Moyen âge.

Notez que les marchandises venaient de l’Europe du Nord et de l’Est, de l’Europe du Sud, de l’Afrique et de l’Asie.

Les principales marchandises du Grand commerce étaient des textiles (draps, tissus, tissus/draps d’or et de soie, laines, cuirs, fourrures…), des produits de luxe (épices, huile d’olive ou miel), des produits alimentaires ordinaires (harengs, fromages, graisses, blé, sel, vin…) et des minerais (métaux précieux, fer, cuivre, plomb).

Enfin, sachez qu’à cette période, le Grand commerce se réalisait surtout dans la ville de Bruges, à Venise, à Gênes, à Pise et dans les foires de Champagne où les marchands de Flandre et d’Italie se retrouvaient pour échanger leurs marchandises.

Voilà tout 🙂

Share Button