A la Une :

Qui est Mary Westmacott ?

Share Button

mary-westmacottMary Westmacott. Ce nom ne vous évoque probablement rien. Et pourtant, il s’agit du pseudonyme d’une célèbre écrivaine, une femme dont le véritable patronyme est connu dans le monde entier.

Comme la plupart des écrivains et des écrivaines célèbres, Mary Westmacott a essuyé plusieurs refus auprès d’éditeurs qui ne souhaitaient pas publier ses romans. En réalité, elle n’a pas connu de succès fulgurant sous ce pseudonyme. Ces romans étaient du genre sentimental…

La femme qui « se cachait » derrière Mary Westmacott est né en 1890. Elle a, en partie, trouvé la voie pour écrire les livres qui ont marqué son style grâce à sa sœur. En effet, celle-ci lui avait imposée un défi colossal : écrire des romains aussi intrigants que ceux d’Arthur Conan Doyle.

Elle a accepté le défi et s’est mise à écrire des romans policiers. Ses premiers romans ont également encaissé de nombreux refus. Toutefois, à force de persévérer, elle finit par être publiée, sous son vrai nom, en 1920.

Très vite, elle fut surnommée « la Reine du crime » et deux de ses personnages, Hercule Poirot et Miss Marple, sont devenus des stars planétaires.

Bon… Si vous avez une petite culture littéraire, vous savez que Mary Westmacott est le pseudonyme littéraire de l’écrivaine anglaise Aghata Christie.

D’ailleurs, saviez-vous qu’Aghata Christie, la « Reine du crime », la Reine des romains policiers a été elle-même au centre d’une curieuse affaire policière ?

Et oui, en 1926, au moment où son mari lui annonce être amoureux d’une autre femme et lui demande le divorce, Aghata Christie disparaît mystérieusement. En effet, la Police retrouve sa voiture abandonnée devant un étang et des interrogations sont très vite soulevées. Les médias parlent de suicide motivé par le chagrin de la séparation, d’assassinat commandité par son mari ou encore de coup de communication.

Assistée de 15 000 volontaires, la Police la cherche partout et des récompenses sont promises pour toute personne en possession d’informations permettant de retrouver la « Reine du Crime ».

Agatha Christie est retrouvée 12 jours plus tard dans un hôtel où elle s’était inscrite sous le nom de Teresa Neele, le nom de la maîtresse de son mari. Agatha Christie déclare à la Police qu’elle ne se souvient de rien, elle se montre totalement amnésique par rapport aux événements des 12 derniers jours et on ne saura jamais ce qui s’est réellement passé.

Enfin, sachez qu’Agatha Christie est décédée à l’âge de 85 ans (le 12 janvier 1976) et elle a publié 66 romans, 154 nouvelles et 20 pièces de théâtre. Rien que ça 🙂

Share Button

Commentaires

Commentaires

Ce texte vous a intéressé? Dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*