A la Une :

Qui a inventé la minute de silence ?

Share Button

qui-a-invente-la-minute-de-silenceLa minute de silence permet à un groupe de personnes de se recueillir, à un même moment, en hommage à un fait précis. Elle est, en réalité, une forme de prière laïque. Pourquoi l’appelle-t-on «une minute de silence» ? Parce qu’elle dure une minute 🙂

Par contre, savez-vous qui a inventé la minute de silence ?

Bon… On ne devrait pas vraiment parler d’invention puisqu’il s’agit plutôt d’une proposition faite par quelqu’un.

En effet, dans les pays directement concernés par la Grande guerre, la signature de l’Armistice (le 11 novembre 1918) a été fêtée de manière particulièrement vive. Des cris, des bruits, dans danses… ont été observés dans les rues. Ces scènes de liesse ont choqué un certain Edward George Honey (journaliste australien et ancien combattant de l’armée britannique).

Vu les horreurs engendrés par la guerre, Honey avait considéré que la fin de la Grande Guerre aurait dû être marquée par une forme de gravité.

Ainsi, en mai 1919, dans une lettre ouverte parue dans le London Evening News, Honey propose que chaque anniversaire de l’Armistice soit célébré de manière plus solennelle. Il propose alors que cinq minutes de silence soient respectées.

Les politiques de beaucoup de pays s’accaparent alors de cette proposition et des réflexions voient le jour. Les cinq minutes de silence ont été considérées quasiment partout comme étant trop longues. Par conséquent, on le constate aujourd’hui, chaque pays a sa tradition. En Angleterre ont respecte deux minutes de silence (une pour les morts et une pour les survivants) mais en France c’est une seule minute de silence en hommage à «tous les morts pour la France, d’hier comme ceux d’aujourd’hui, civils et militaires». Notons en passant qu’en France, la première minute de silence date du 11 novembre 1919, à l’occasion du 1er anniversaire de l’Armistice.

Vous l’avez compris, à l’origine, la minute de silence était uniquement destinée à l’anniversaire de l’Armistice et c’est grâce à la proposition d’Edward George Honey que celle-ci existe partout dans le monde.

Share Button

Commentaires

Commentaires

Ce texte vous a intéressé? Dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*