A la Une :

Découvrez 3 grands inconvénients de la scolarisation à domicile

Share Button

scolarisation-a-domicileLa scolarisation à domicile séduit de plus en plus de parents. En 2014, la France comptait 18 000 enfants scolarisés à domicile (essentiellement des collégiens). Il s’agit d’enfants inscrits sur des plateformes de cours en ligne proposant, en moyenne, 2 heures de travail par jour.

D’une manière générale, ces élèves à distance comptent essentiellement sur leurs parents pour l’encadrement, l’aide à l’apprentissage et, évidemment, les devoirs. C’est, en effet, un choix des parents qui considèrent les établissements scolaires traditionnels incapables de garantir un suivi davantage personnalisé aux enfants ayant besoin de plus de temps pour apprendre ou peu à l’aise au sein d’un groupe.

De ces faits, bien que les enfants scolarisés à domicile soient soumis chaque année à des contrôles obligatoires de connaissances (organisés par l’inspection académique), le choix d’une scolarisation à la maison devrait se faire avec un peu plus de prudence.

Voici selon Paulo Da Costa (Docteur en Didactologie des langues et des cultures), les trois grands inconvénients de la scolarisation à domicile :

1- Au-delà de leur rôle de vecteurs de savoirs, les établissements scolaires en présentiel s’avèrent des garants de socialisation. Les enfants, y compris ceux qui s’avèrent peu à l’aise dans l’interaction avec autrui, ont besoin d’apprendre à évoluer au sein d’un groupe. La scolarisation à domicile priverait l’enfant de cette socialisation nécessaire et l’empêcherait d’intégrer/de développer les codes sociaux indispensables au vivre ensemble.

Il est important de souligner que ce besoin de faire interagir l’enfant avec d’autres enfants est à la base du modèle d’enseignement/apprentissage retenu par les meilleurs systèmes éducatifs au monde, à savoir le modèle dit socio-constructiviste.

2- Lorsque l’enfant scolarisé à la maison ne compte que sur ses parents pour assurer l’aide à l’apprentissage, l’encadrement pédagogique peut se révéler extrêmement déficient. On peut ne pas être content des établissements scolaires traditionnels mais on ne s’improvise pas enseignant, on ne se substitue pas à ces derniers et surtout, on ne peut pas prétendre maîtriser la pluralité des matières qui régissent un programme scolaire.

3- Les enseignants ainsi que les personnes travaillant dans le secteur du soutien scolaire sont des professionnels de l’enseignement/apprentissage à part entière. On devient enseignant à la suite d’une formation initiale conséquente et c’est cette formation qui légitime la présence d’un individu au sein d’une équipe pédagogique voire de tout un dispositif (responsable d’établissement, conseillers principaux d’éducation, médecin, psychologue…) qui agit en permanence pour la réussite de nos enfants.  Da Costa Lyon

Share Button

Commentaires

Commentaires

Ce texte vous a intéressé? Dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*