A la Une :

Quel homme politique s’est auto-désigné Premier flic de France ?

Share Button

Premier-flic-de-FranceVous entendez souvent dans les médias un homme politique se faire désigner Premier flic de France. Cette désignation est associée aux Ministres de l’intérieur. Cependant, saviez-vous que cette appellation existe dans le jargon politique parce qu’un Ministre de l’intérieur s’est ainsi désigné ?

Et oui, il y a quelques années, un homme politique s’est auto-désigné Premier flic de France. Si vous vivez sur cette planète et en France en particulier, vous avez certainement entendu parler de cet homme.

Avant de vous dire à quel homme politique doit-on cette appellation, attardons-nous brièvement sur son parcours.

Il s’agit d’un homme d’État français né le 28 septembre 1841 à Mouilleron-en-Pareds (en Vendée). Il était de Gauche (radical-socialiste) et particulièrement présent sur l’échiquier politique français. En 1870, il est le Maire du 18ème arrondissement de Paris et devient ensuite Président du Conseil Municipal de cette ville. Attention, il n’a pas été Maire de Paris. À cette époque, la ville de Paris n’avait pas de Maire. Elle était administrée par l’État, représenté par le Préfet de la Seine et celui-ci était assisté par un Conseil municipal. Les séances de ce Conseil étaient donc présidées par le Président du conseil municipal de Paris.

Vous voyez qui c’est ? Sachez que cet homme a été également Député en 1871 et de 1876 à 1893, Sénateur du Var en 1902 et Ministre de l’intérieur en 1906. À cette époque, il était surnommé «le Tigre». Il réprimait d’une main de fer les grèves et les troubles à l’ordre public. C’est à ce moment qu’il se désignait lui-même « Premier flic de France ».

Notons également que dès le 25 octobre 1906, cet homme cumule son poste de Ministre de l’intérieur avec celui de Président du Conseil (l’équivalent aujourd’hui de Premier Ministre). Il a exercé cette fonction à deux reprises (de 1906 à 19009 et de 1917 à 1920)

Signalons enfin que l’homme politique qui s’est auto-désigné Premier flic de France plaidait pour  la séparation de l’Église et de l’État et s’opposait fortement à la colonisation (il a d’ailleurs fait chuter le Gouvernement Ferry sur cette question). En outre, compte tenu de son action pendant la 1ère Guerre mondiale, il a été considéré comme le «Père la Victoire». Toutefois, malgré sa forte popularité, faute de majorité, il a renoncé à se présenter à l’élection présidentielle de janvier 1920. Il a décidé à ce moment-là de quitter son poste de Chef du gouvernement et se retirer de la vie politique.

Vous l’avez probablement identifié, l’homme politique qui s’est auto-désigné Premier flic de France est George Clemenceau (décédé le 24 novembre 1929 à Paris).

Nous ne pouvons pas terminer ce texte sans rappeler la citation la plus réaliste de Clemenceau : «On ne ment jamais autant qu’avant les élections, pendant la guerre et après la chasse» 🙂

Share Button

Commentaires

Commentaires

Ce texte vous a intéressé? Dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*