A la Une :

Quel Président français est mort suite à un acte sexuel ?

Share Button

Président-français-est-mort-suite-a-un-acte-sexuelEh oui, vous ne le savez peut-être pas, mais un Président français est mort suite à un acte sexuel.

Certains diront que c’est une belle mort mais lorsqu’on connaît les circonstances de cette mort, on ne sait pas s’il faut en rire (comme beaucoup à l’époque) ou crier à la honte.

Alors… Quel Président français est mort suite à un acte sexuel ?

Il s’agit de Félix Faure né le 30 janvier 1841 à Paris. Félix Faure est mort le 16 février 1899, à l’âge de 58 ans, à l’intérieur du Palais de l’Élysée. Il n’était Président que depuis 4 ans.

En effet, Faure (6ème Président de la 3ème République) était un homme mondain. Amateur de cigares et d’alcools forts, malgré sa fonction et son statut d’homme marié, il fréquentait discrètement des prostituées. Coquin 🙂

Félix Faure avait une maîtresse que, depuis quatre ans, il faisait venir à l’Élysée lorsqu’il avait envie de se détendre 🙂 Il s’agit de Marguerite Steinheil, une jeune femme de 26 ans qui collectionnait les amants.

Le 16 février 1899, la pulpeuse Marguerite Steinheil rejoint Félix Faure le Salon bleu de l’Élysée. Quelques minutes avant, pour se mettre en forme, le Président avale un petit excitant (une sorte de Viagra de l’époque).

Quelques minutes plus tard, en pleine fellation, le Président crie : “J’étouffe, j’étouffe ! Je n’y vois plus !”. La sécurité intervient et retrouve Faure suffoquant, les mains crispées sur les cheveux de sa maîtresse. Pour la libérer, ils sont obligés de lui couper les cheveux.

Après un moment d’agonie, Félix Faure meurt à 22 h d’une congestion cérébrale.

Enfin, sachez que Georges Clemenceau qui détestait Faure a dit : “Félix Faure est retourné au néant, il a dû se sentir chez lui. Ça ne fait pas un Français en moins, mais une place à prendre”. Mais Clemenceau a surtout dit : “Il a voulu vivre César, il est mort Pompée.”

Et Marguerite Steinheil a été rebaptisée “la Pompe funèbre”.

Share Button

Commentaires

Commentaires

Ce texte vous a intéressé? Dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*