A la Une :

Langage des jeunes : Découvrez dix mots qui cartonnent !

Share Button

langage-des-jeunesOn parle de plus en plus de ce qu’on appelle le langage des jeunes. Ce langage est caractérisé par un vocabulaire utilisé par une tranche spécifique de la population (en général les 14 – 25 ans).

Sur le plan linguistique, la désignation « langage des jeunes » n’est pas excessive. On observe, en effet, que ce langage a, à la fois, une dimension sémantique et une dimension syntaxique. Quoi qu’il en soit, certains jeunes utilisent aujourd’hui des mots dont le sens est complètement ignoré par les plus vieux.

Ce texte vous aidera à décoder les conversations de certains jeunes. Voici donc dix mots très présents dans le langage des jeunes.

1- « Je coucherai jamais avec ce bolos ».
Bolos : On prononce [bɔlɔs]. Bolos signifie « nul », « ringard ». Ce terme a fait son entrée dans Le Petit Larousse. Selon ce dictionnaire, le Bolos est une «personne naïve ou peu courageuse, ou complètement ridicule, voire stupide, bouffon».

2- « Je connais une mamie qui vend de la bonne beuh ».
La beuh : Ce mot figure désormais dans Le Petit Robert. Il désigne le cannabis.

3- « Wesh ! Tu sors avec ta cougar ce week-end »
Wesh : Il s’agit d’une interjection issu de l’arabe désignant une forme de salutation (Comment vas-tu). Wesh est aussi utilisé dans le sens de « Quoi » ou « Dis ».

4- « Le gardien m’a surpris en train de bédave ».
Bédave : Fumer

5- « Les keufs nous ont chopés hier. Il y a une poucave parmi nous ».
Une poucave : un délateur, une balance. Rappelons au passage que Keufs signifie Policiers.

6- « Yanis ne vient pas avec nous, il fait le canard ».
Faire le canard : Se sentir amoureux, être amoureux…

7- « Bruno a commencé à bicrave de la beuh ».
Bicrave : Vendre, dealer. Notons au passage que Chourave signifie Voler.

8- « Elles viennent pas avec nous. OSEF, il y aura d’autres nanas ».
OSEF : Il s’agit de l’acronyme de «On s’en fout».

9- « J’ai le seum. Un gars m’a volé tous mes slips ».
Avoir le seum : Être dégoûté ou être énervé.

10- « Mes parents sont morts ce week-end. Maintenant je vais m’enjailler comme une malade ».
S’enjailler : Mot issu de l’argot ivoirien qui signifie s’amuser, se divertir, faire la fête.

Voilà… Vous l’avez compris, aujourd’hui, le langage des jeunes ne se résume plus au Verlan. Il se nourrit d’autres langues, il témoigne du passé colonial de la France et il illustre surtout une capacité de certains jeunes à faire évoluer une langue et à l’adapter à leurs besoins en expression orale.

Share Button

Commentaires

Commentaires

1 commentaire sur Langage des jeunes : Découvrez dix mots qui cartonnent !

Ce texte vous a intéressé? Dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*