A la Une :

Découvrez la faute basique de français commise par Karim Benzema

Share Button

karim-benzamaVous connaissez sans doute Karim Benzema. Oui, c’est cela, le joueur de foot.

Ce texte s’intéresse à une phrase de Benzema. Nous aurions pu nous intéresser à Franck Ribéry qui, selon plusieurs médias, a déclaré à propos des élections régionales de 2015 en France : « Le taux d’abstinence est trop haut, c’est abusé ! ».

Non. Nous nous intéressons, sans méchanceté, au buteur Benzema. Voici donc une transcription d’une phrase de l’international français (prononcée dans l’affaire de la sextape d’un autre joueur de foot, Mathieu Valbuena):

« Moi, je vais t’arranger la sauce. Faut que tu vas voir le mec. Mais je te donne ma parole qu’il n’y a pas d’autre copie » (Tribune de Lyon n°518 – du 12 au 18 novembre 2015).

Alors… Avez-vous trouvé la faute basique commise par Karim Benzema ?

Cette faute saute aux yeux. Benzema n’est pas très copain avec le subjonctif. Certes, sa phrase est formulée dans un registre familier mais il aurait pu faire l’effort de dire:

[…] Faut que tu AILLES voir le mec […]

Il faut donc rappeler à Karim Benzema que le subjonctif exprime une appréciation ou l’interprétation d’un fait. Il s’emploie dans ce qu’on appelle la proposition subordonnée complétive lorsque le verbe de la proposition principale exprime, par exemple, un conseil.

Observons cette phrase :

Mathieu veut que sa femme soit prête pour ce soir.

Mathieu veut (Proposition principale)
que sa femme soit prête pour ce soir (Proposition subordonnée complétive).

La Proposition subordonnée complétive complète donc le verbe « veut » de la Proposition principale.

Attention : Dans la Proposition subordonnée complétive, QUE n’est pas un pronom (il ne remplace aucun élément de la proposition principale. QUE est une conjonction de subordination. Dans l’exemple ci-dessous, on peut, d’ailleurs, parler d’une Proposition subordonnée conjonctive complétive 🙂

En même temps, nous ne sommes pas certains que ces termes barbares aident notre ami à devenir un pro du subjonctif 🙂

Share Button

Commentaires

Commentaires

Ce texte vous a intéressé? Dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*