A la Une :

A quelle partie du corps de la femme, le mot CON était traditionnellement associé?

Share Button

le-mot-con-origine-du-mot-conLe mot CON… Vous avez sans doute déjà traité quelqu’un de CON! Peut-être même de CONARD ou de CONASSE! Vous vous êtes probablement traité de CON vous-même (Je suis CON, J’ai été CON, J’étais CON). Attention… Quand on est CON, on est CON 🙂

Le mot con est une insulte et de nos jours, il désigne une personne stupide, idiote, imbécile, naïve ou encore désagréable :
– Jean a mangé trente glaces au chocolat et il s’est chié dessus dans le métro. Qu’est-ce qu’il est con celui-là!

De nos jours, ce mot peut aussi décrire une situation, un état:
– C’est con ce qui est arrivé à Jean!

Mais savez-vous à quelle partie du corps de la femme, le mot con était traditionnellement associé?

Le mot con désignait au départ le sexe de la femme. Con vient du latin cunnus (vulve). Au Moyen âge, cunnus renvoyait souvent au terme latin cuniculus, qui signifie lapin. Selon l’ouvrage Insultes, gros mots et injures de M. Lemonier, les hommes considéraient qu’il y avait une ressemblance entre la toison pubienne féminine et le pelage des lapins.

À cette époque la femme était peu considérée. Traiter un individu de con sous-entendait l’associer à quelque chose de vulgaire, de sale, qui renvoyait au sexe féminin. Ils étaient un peu de tête de nœud les mecs 🙂

Vers le XIXe siècle, le mot con accentue sa tournure misogyne et traduit une représentation machiste du sexe de la femme : l’impuissance, la passivité, le sexe qui subit…

Enfin, terminons par rappeler cette phrase de Jules de Goncourt (Journal, 1885) qui rappelle ce qu’est le CON :

« Ces mégères révolutionnaires, qui pissent à con béant sur les cadavres des gens qu’elles ont égorgés ».

Share Button

Commentaires

Commentaires

Ce texte vous a intéressé? Dites-nous ce que vous en pensez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*